Marche à l'étoile, HÉLÈNE MONTARDRE.

23.11.17


A propos :

Lu en français.
Pages : 420.
Prix : 13,90€ 
Maison d’édition : Rageot.
Terminé le (sorry I can’t remember)

Synopsis :  

À 150 années de distance, un jeune esclave enfui d’une plantation du Sud des États-Unis et son descendant, un Américain d'aujourd’hui, entament une traversée. Des montagnes aux vastes plaines, des marécages aux grands fleuves, Billy marche sans répit, traqué par un chasseur d’esclaves. Son but, son étoile : conquérir sa liberté. D’une petite chambre new-yorkaise aux quartiers bourgeois de Bordeaux, Jasper avance dans les pas de son ancêtre. Sa quête : comprendre qui il est. 


Mon avis :


Avant toute chose je tiens à remercier Rageot éditeur pour l’envoi du livre.

Je vais être honnête avec vous, j’ai eu beaucoup de mal avec le début de ce roman.
L’histoire commence avec le jeune esclave Billy qui s’enfui de la plantation où il a vécu. On va le suivre pendant toute la première partie du roman, et j’avoue m’être un peu ennuyée.
J’ai trouvé que durant les 100 premières pages il n’y avait pas vraiment d’action, on suivait juste Billy dans les forêts, la montagne, etc.

Mais ensuite l’action arrive petit à petit, et je me suis laissée happé par cette histoire. Billy rencontre beaucoup de personnes, toutes différentes : des gentils, des méchants, … et j’ai vraiment beaucoup aimé faire ces rencontres avec Billy.
Donc une fois l’action démarrée j’ai vraiment bien aimé !

Ensuite on arrive à la deuxième partie où on rencontre un jeune américain qui se pose beaucoup de questions sur ses origines. Et petit à petit on va découvrir qu’il est un descendant de Billy.
Durant la deuxième moitié du roman on suit donc ce jeune américain à la recherche des informations sur Billy et toutes les aventures qui lui est arrivé.
Il va parcourir un bout du chemin que Billy a fait durant sa fuite et, lui aussi, rencontrer des personnes incroyables.

J’ai vraiment préféré cette deuxième partie par rapport à la première. Je ne sais pas vraiment pourquoi, j’ai trouvé que ça allait « plus vite » et que c’était moins ennuyant.

Au final, je trouve que le livre était un peu long pour ce qu’il racontait, il aurait pu être un peu raccourci en supprimant par exemple des passages un peu répétitifs.

En conclusion, malgré que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire j’ai passé un bon moment avec ce roman. Et je suis sûre qu’il plaira surtout aux personnes qui s’intéresse à la période des colonisations ou à d’autres qui souhaite juste voyager. J

Ma note : 3/5
Love, chaton et paillettes roses.

Eléonore.

Nos âmes plurielles, SAMANTHA BAILLY.

11.11.17



A propos :

Lu en français.
Pages : 295.
Prix : 13,90€ 
Maison d’édition : Rageot.
Terminé le 05/11/2017

Synopsis :  

Sonia et Lou s'occupent d'un blog BD. Après le bac, elles décident de s'installer ensemble à Paris. Mais alors que Sonia adore sa nouvelle liberté et les fêtes étudiantes, Lou est beaucoup plus calme et s'investit totalement dans sa formation aux Gobelins. L'ambiance devient rapidement électrique.


Mon avis :


Avant toute chose je tiens à remercier Rageot éditeur pour l’envoi du livre, ainsi que Samantha Bailly pour la gentille dédicace !

Je vous retrouve après plus d’un mois d’absence avec la chronique de Nos âmes plurielles, le troisième et dernier tome de la saga Nos âmes jumelles de Samantha Bailly.
Ce livre est un des premiers que j’ai lu après mon espèce de petite panne de lecture. Et il était parfait pour ça.

Ce livre est simple, beau, nostalgique.
L’écriture de l’auteur est vraiment simple, pas besoin de se casser la tête pour suivre. Mais parfois je l’avouerai un peu trop simple pour moi, un peu trop jeunesse (mais ça c’est mon problème et mes propres goûts).

Ensuite, j’ai bien aimé le fait que l’on retrouve les deux jeunes filles pleines de surprises : Lou et Sonia.
Le meilleur dans tout ça, c’est que j’ai très facilement réussi à m’identifier aux deux filles. (J’ai vu dans d’autres chroniques –je me souviens plus lesquelles excusez-moi- que certains avaient du mal de s’attacher à une des filles, mais pour moi, heureusement, ça n’a pas été le cas !)

J’aime beaucoup les sujets qui y sont abordés : la vie d’étudiante, les chagrins d’amour, les histoires de famille et d’amitié…
C’est peut-être parce que justement je suis en train de vivre tout ça avec la première année à la fac et du coup j’ai vraiment bien réussi à me mettre à la place des filles.
En plus, le livre mêle les passions des filles : le dessin et l’écriture. Deux choses que j’adore, et qui ont une fois de plus réussi à me faire apprécier l’histoire.

En fait, j’ai vraiment presque tout aimé. Et je trouve que ce tome-ci est le meilleur de la trilogie.
Evidemment, je suis vraiment triste de quitter ces deux personnages très attachants, surtout après ce tome-ci !
Mais je vous le conseil très fortement, pour une lecture un peu nostalgique pour tous ceux qui ont fini les études. Ou encore à tous les jeunes entre 14 et 20ans, pour une lecture où vous pourrez facilement vous identifiez !
Ou encore une lecture sans trop de prise de tête.


Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.

Eléonore.