Harper in summer, HANNAH BENNETT.

20.7.17




A propos :

Lu en français.
Pages : 326.
Prix : 15,50€
Maison d’édition : Rageot.
Terminé le 15-07-2017.

Synopsis : 

À cause d’une erreur de réservation, Harper, bientôt 15 ans, passe l’été avec sa famille bobo, ses détestables cousines et son meilleur ami Josh dans une maison pourrie au bord d’un lac glacé du Montana. Face à eux, les somptueuses demeures des millionnaires dont les enfants, d’une beauté rare, sillonnent le lac en hors-bord. Invités à une fête, Harper et Josh font face à Quinn et à Tristan. Face à tant de nouveauté et de liberté, va-t-elle succomber au charme de cet été d’exception ?

Mon avis :

Avant d’écrire cette chronique je tiens à remercier les éditions Rageot pour l’envoi de ce roman.

Alors que je venais de terminer un roman jeunesse Un truc truc comme un biscuit craquant je devais de nouveau me lancer dans un livre dont le résumé me faisait déjà penser à ma lecture précédente. Je partais donc en ayant un peu peur de ce que j’allais découvrir.
Quelle n’a pas été ma surprise quand pour la première fois j’ai relevé ma tête du livre et de voir que j’étais à plus de la moitié !

Comme vous devez l’avoir compris, ce livre m’a beaucoup plu.
C’est vrai que le résumé est un peu stéréotypé… mais en été, au bord de la plage, de la piscine ou tout simplement sur son balcon est-ce que ce n’est pas ce dont on a besoin ? Une petite histoire stéréotypée pour nous mettre le sourire aux lèvres ? Eh bien, il faut croire que c’est ce dont j’avais besoin.

Ce livre nous raconte (comme son titre l’indique) l’été d’une jeune fille de (presque 15ans), elle part dans un chalet au bord d’un lac avec toute sa famille et on meilleur ami. Evidemment, tout ne va pas se passer comme prévu et engueulade, amitié et réconciliations sont au rendez-vous !

Cette lecture est vraiment parfaite pour cet été. L’ambiance estivale est au rendez-vous, on a bien l’impression d’être au bord de ce lac avec eux. Même si l’ambiance n’est pas toujours super au sein du petit groupe, on s’y sent comme chez nous, et c’est vraiment quelque chose de super.

Les personnages sont assez stéréotypés, (beaucoup même), le beau gosse qui débarque de nulle part et qui s’intéresse à la petite intello qui ne fait pas attention à elle… vous voyez ce que je veux dire ?
Personnellement ça ne m’a pas vraiment dérangé, j’ai même bien aimé J

L’histoire d’amour, les histoires d’amour en fait, sont toutes mignonnes. Bon pas si mignonnes que ça en fait, trahisons, disputes, révélations… mais bon c’est ce qu’on aime non ?

Et puis, ce qui est pas mal aussi c’est qu’il y ait des histoires de famille en plus, qui donne un peu de piment à l’histoire.

En conclusion, on ne s’ennuie pas en lisant ce livre. C’est pile le genre de livre qui me plaît pour l’été, et je vous le conseille absolument ! J


Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.

Eléonore. 

Mini PAL de l'été.

17.7.17

Coucou tout le monde ! 
L'été a déjà bien commencé, mais j'avais envie de me faire une "mini-pal", je dis mini parce qu'en général je ne respecte pas les PAL que je m'impose et donc si je dis "mini", c'est moins grave si je ne respecte pas ahah ! Enfin, voilà les livres que j'ai bien envie de lire cet été :




Si on a des livres en communs et que vous voulez faire une lecture commune n'hésitez pas à me le dire en m'envoyant un mail par exemple ! :) 

Et vous qu'avez-vous prévu de lire dans les prochaines semaines ? 


Love, chaton et paillettes roses,
Eléonore.




Un truc truc comme un biscuit craquant, E.LOCKART.

13.7.17


A propos :

Lu en français.
Pages : 501.
Prix : 17,90€
Maison d’édition : Casterman.
Terminé le 12-07-2017.

Synopsis : 

J'ai 15 ans, 11 rendez-vous avec ma psy et 4 grenouilles en céramique.

Tel est le désespérant constat que Ruby fait de sa vie.
Sans compter qu'en 10 jours, elle a rompu avec son petit copain, s'est gravement disputée avec sa meilleure amie, a bu sa première bière (beurk), a été prise sur le fait par sa mère (aïe!) et a subi une attaque de panique colossale.
Mais Ruby a des réserves d'intelligence (et de mauvaise foi). Elle est surtout persuadée que l'existence est une aventure à haut risque totalement réjouissante, un vêtement tout doux mais qui gratte un peu...
Oui, mille fois oui, la vie selon Ruby, c'est finalement un truc truc comme un biscuit craquant !

Mon avis :

Avant d’écrire cette chronique je tiens à remercier les éditions Casterman pour l’envoi de ce roman.

Je n’avais pas vu beaucoup d’avis avant de commencer ce roman et donc je ne savais pas trop à quoi m’attendre.

On suit l’histoire de Ruby, jeune adolescente de 15ans qui ne sait plus trop où elle en est dans sa vie et qui ne sait plus quoi faire pour s’en sortir. Le long de ces 500 pages on suit son histoire.

La première chose qui m’a plu dans ce roman ce sont les petites annotations en bas de pages. J’explique : Ruby raconte son histoire et quelque fois elle ajoute une petite « * » en fin de phrase ou près d’un mot et en bas de pages il y a de petites (parfois longues) explications en plus. J’ai bien aimé ça parce que c’est plutôt original, on ne trouve pas ça dans d’autres livres (en tout cas pas dans ceux que j’ai lu).

L’histoire n’est pas vraiment originale, on suit juste les petites aventures de cette ado normale, ses amours, ses embrouilles,… ça ne paraît pas spécialement passionnant dit comme ça, mais ce roman a réussi à me tenir éveillée une petite partie de la nuit.
C’est vrai qu’au début j’ai eu un peu de mal, puis ensuite une fois prise dans l’histoire je me suis prise d’affection et d’intérêts pour la jeune Ruby.

J’étais vraiment plongée dans l’histoire, quelques fois j’avais envie de « parler » à Ruby, de ne pas faire ça ou de faire ça ou de dire ça, de ne pas se laisser faire… Enfin vous comprenez, j’étais bien prise dans cette petite histoire.

Ce n’est pas un livre incroyable qu’il faut absolument lire, mais si vous êtes adolescente et que vous cherchez un livre pour cet été, celui-ci est fait pour vous et vous risquez de vous reconnaître dans pas mal de choses ! J

Ma note : 3,5/5
Love, chaton et paillettes roses.

Eléonore. 

Inhumanitas, MARIE-BEATRICE LEDENT.

10.7.17


A propos :

Lu en français.
Pages : 228.
Prix : 9,48€ (ebook à 2,99€)
Maison d’édition : Auto-édité.
Terminé le 01-07-2017.

Synopsis : 

Henry, un petit garçon de sept ans, est très gravement malade. Pour donner à son fils une chance de vivre, l'Agent Fédéral Eric Daniels va devoir changer l’inacceptable. Si la Loi se dresse déjà en travers de sa route, c’est sans compter sur un étrange secret qui refait surface en même temps qu’un nom : Blake Nelson.

Mon avis :

Avant de commencer cette chronique je tiens à remercier l’auteure Marie-Béatrice Ledent pour m’avoir permis de lire son roman.

J’avais déjà lu il y a quelques temps un autre roman de cette auteure c’était La douleur du silence un livre qui parlait du harcèlement scolaire qui m’avait beaucoup touché.
Cette fois-ci on revient avec un livre qui traite d’un sujet tout aussi difficile et sérieux : la maladie.
On suit l’histoire du père d’un petit garçon très malade qui ferai tout pour sauver son fils, même enfreindre les lois.

J’ai vraiment adoré ce livre. La plume de l’auteure est vraiment incroyable et très addictive. Elle réussit à nous happer dans cette histoire à tel point qu’on est ce père qui veut à tout prix sauver son fils, on est pris dans ce roman à tel point qu’on a une boule au ventre, qu’il FAUT qu’on sauve NOTRE fils. C’est juste incroyable.

Les personnages sont tous très intéressants, et comme dans tous les livres il y en a qui sont plus attachants que d’autres. Il y a un ou deux personnages qui ne m’ont pas trop plu, mais d’autres que j’ai adoré comme par exemple Henry le petit garçon qui est malade ou encore les grands-parents du petit.

Ce que j’ai vraiment adoré avec ce livre, c’est que l’auteure réussit à nous parler de plusieurs sujets très sérieux à travers ces mots, sans que ça devienne ennuyant ou répétitif. Comme je l’ai déjà dit plus haut, sa plume est incroyable et mérite d’être lu par un grand nombre de personne.

En conclusion, ce livre n’est pas un livre qui vous apprendra beaucoup de choses sur la maladie, c’est une histoire incroyable d’un père qui veut sauvez son fils. Lisez-le, s’il vous plaît.

Ma note : 4,5/5
Love, chaton et paillettes roses.

Eléonore. 

Iluminae, livre 2 : Dossier Gemina, AMIE KAUFMAN & JAY KRISTOFF.

6.7.17



A propos :

Lu en français.
Pages : 670
Prix : 19,90€
Maison d’édition : Casterman.
Terminé le 01-07-2017.

Synopsis : 

Sur la station spatiale Heimdall, tout le monde se prépare à la grande fête de Terra. Certains plus intensément que d’autres : la fille du commandant, Hanna Donnelly, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu’au bout de la nuit. C’est à ce moment précis que BeiTech lance son attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant aux fuyards, ils sont traqués sans relâche. Parmi les rescapés : Hanna et Nik, un véritable bad boy issu d’une grande famille mafieuse. Les deux ados que tout sépare s’allient pour sauver leur peau. Pendant que s’amoncellent les cadavres, dont certains d’êtres très proches...


Mon avis :

Avant de commencer cette chronique je tiens à remercier les éditions Casterman pour ce partenariat.

J’ai lu le premier tome de cette trilogie ( ? je ne suis  pas sûre que ce soit une trilogie, si vous le savez dites le moi dans les commentaires ça serait sympa ! J ) il n’y a pas si longtemps que ça en fait. Tout le monde adorait la façon original dont s’était présenté, ect… pourtant moi, ça ne m’avait pas vraiment convaincue en fait… et j’étais ressorti de cette lecture très mitigée.
Pourtant ça ne m’avait pas découragé à lire la suite. Et j’en suis bien heureuse parce que ce second tome m’a carrément convaincue.

J’explique, le concept n’est pas différent à celui du premier tome : l’histoire est écrite sous forme de schéma, de mail, de retranscriptions de vidéo, ect…
Dans le premier tome ce qui m’avait déplu, c’était le fait que je n’arrivais pas à me plonger totalement dans l’histoire, ou à me mettre à la place des personnages, tout était trop « extérieur » à l’histoire, et ça ne m’avait pas convaincue.

Il faut savoir que dans ce tome-ci, même si c’est la suite du premier tome, on ne retrouve pas les mêmes personnages. Ça nous permet donc en quelque sorte de recommencer de 0, on rencontre de nouveaux personnages.
J’ai préféré ce tome-ci car les conversations sont plus « en continue », on ne passe pas de coq à l’âne comme on dit (ahha, excusez-moi pour cette expression). Par là je veux dire, qu’on va avoir une conversation « chat » entre deux personnages, et le document d’après c’est la retranscription d’une vidéo qui explique la suite des actions des personnages après le chat… enfin c’est un peu confus j’espère que vous m’avez plus ou moins comprise ahah !

Donc voilà, j’ai réussi à plus m’identifier aux personnages ce qui a grandement faciliter ma lecture.
Ce qui est pas mal aussi, c’est qu’il y a certaines pages du journal intime de la personnage principale (est-ce que ça se dit ?) qui sont « coller » dans le livre, où il y a des dessins qui nous aide à nous représenter des situations ect…

Comme pour le premier tome, ce livre est énorme, mais il ne faut pas s’en inquiéter, les pages défilent et lorsqu’on a lu 300 pages on a l’impression d’en avoir lu 100 à peine.

J’ai aussi (encore comme dans le premier tome) aimé l’originalité du livre. Le fait que ça soit écrit en document, ect. Je trouve que c’est quelque chose d’extrêmement bien trouvé et super original, et que c’est à lire rien que pour tester une fois.

L’histoire aussi, parlons-en. Malgré que tout soit écrit « en document », l’histoire est très bien inventé, et très bien développée. D’ailleurs il y a beaucoup de rebondissement qui m’ont fait retenir ma respiration à plusieurs reprises !

En conclusion, malgré un premier tome qui ne m’avait pas totalement convaincue, ce second livre a réussi à me séduire totalement. Donc je vous conseille cette série si vous ne l’avez pas encore commencé ou je vous incite très fortement à la continuer si ce n’est déjà fait. Pour ma part, j’attends le troisième tome avec impatience.

Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.

Eléonore. 

Bilan du mois de Juin.

3.7.17



Coucou vous avez, en général, l'habitude en fin de mois de voir le Book Haul de ce mois. Maiiis, ma PAL ayant explosée durant ces derniers mois j'ai décidé de ne plus (ou presque plus) acheté de livres avant de l'avoir un peu vidée. (bon je sûre que je vais craquer déjà le mois prochain mais booon!) 
C'est pour cela que j'ai décidé de faire un bilan, avec tous les livres que j'aurais lu, mes meilleurs lectures et les deux ou trois (?) livres que j'aurai achetés ou reçus.

Les livres lu ce mois-ci : 


  

(ça fait un total de 1830 pages!)

Bon... ce bilan est minable... nul... mais il faut m'excuser, j'étais en examen, puis après c'était la fin des examens du coup j'ai fais la fête, et dans tout ça, je n'ai pas eu une minute pour moi ou pour la lecture ! 

Top 3 :





Livres acquis. 





   


(ne parlons pas de cette catastrophe niveau book haul... Mon excuse ? C'était les examens j'avais besoin de décompresser en achetant des choses ahah! )


Et voilà, c'est tout pour ce bilan du mois ! Et vous qu'avez-vous lu durant ce mois ? Tout s'est bien passé ? 
Je vous souhaite un bon mois de Juillet ! 

Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.

The Elite - The Selection : livre 2, KIERA CASS;

29.6.17



A propos :

Lu en anglais.
Pages : 323.
Prix : 13,55€ (hardback)
Maison d’édition : Harper Teen.
Terminé le 08-04-2017.

Synopsis : 

En français : (ne lisez pas ce résumé en entier ! il est un peu trop révélateur à mon goût)

ELLES ETAIENT 35 CANDIDATES
ELLES NE SONT PLUS QUE 6
Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l'oubli.
De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes. Mais un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne.
La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composé que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions rebelles veulent faire tomber la monarchie.
Pour América Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales...
Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, América navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie...
TOUT JEU COMPORTE DES REGLES, ET LES REGLES SONT FAITRE POUR ETRE TRANSGRESSEES.

En anglais :

Thirty-five girls came to the palace to compete in the Selection, and to win Prince Maxon’s heart. Now six girls remain, and the competition is fiercer than ever. But America Singer’s heart is torn. Is it Prince Maxon—and life as the queen—that she wants? Or is it still Aspen, her first love?

Mon avis :

J’ai lu le premier tome de cette saga il y a presque deux ans. A l’époque c’était une de mes premières lectures en anglais. J’avais vraiment bien aimé ce premier tome mais je n’ai pas lu la suite tout de suite parce que le VO à cette époque c’était assez exceptionnel pour moi, et puis j’ai oublié ce premier tome…

Et un jour, j’ai ressorti ce livre de ma PAL, et je l’ai dévoré en 2jours.
Je me souvenais en gros de ce qu’il se passait dans le premier tome mais pas en détail, j’ai donc, avec grand plaisir, redécouvert les personnages, les lieux, et l’histoire de la Sélection.

Dans ce deuxième tome, les filles de la Sélection ne sont plus que 6 (au début elles étaient 20). Le prince aime beaucoup America alors qu’elle est tiraillée entre son amour de jeunesse, Aspen, et le prince lui-même.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome, mais je pense que le fait qu’avoir lu le premier tome il y a longtemps m’a bien aidé. Pourquoi ? Parce que j’ai lu plusieurs chroniques qui disaient que dans ce deuxième tome on n’avançait pas spécialement dans l’histoire par rapport au premier tome, etc… Et je suis assez d’accord, il n’y a pas grand-chose qui se passe, mais ça ne m’a pas vraiment dérangée.

Le fait que ça ne m’ai pas dérangée est lié au fait que je me suis plongée dans l’histoire d’amour et de « compétition » et du coup je ne me suis pas spécialement rendu compte qu’il ne se passait pas énormément de choses.
C’est également grâce au fait que les sentiments étaient bien présents. Combien de fois ai-je terminé un chapitre en ayant des frissons ? Au moins une dizaine de fois !

La plume de l’auteur est assez addictive, car elle a le don de terminé ces chapitres sur une note de suspens. Et ça, c’est qui m’a permis de lire ce livre en deux jours à peine !

J’ai vraiment bien aimé ce deuxième tome et j’ai hâte de lire le dernier. Ah et, si vous voulez vous lancez dans la lecture VO, cette saga n’est vraiment pas difficile à comprendre ! Et je pense aussi que le fait de l’avoir lu en anglais m’a beaucoup plu, car je trouvais les phrases vraiment belles.

Voilà, en conclusion j’ai passé un très bon moment avec ce livre et je vous conseille absolument cette saga si vous aimez les histoires d’amour, les princesses, les princes,… mais attention, tout n’est pas toujours tout rose, ce n’est pas un livre pour les toutes petites filles.  


Ma note : 4,5/5
Love, chaton et paillettes roses.

Eléonore.